Théorbes & Archiluths

Théorbes

Incontournables pour la réalisation de la basse continue, ces instruments sont disponibles sous différentes formes et diapasons.
Celui qui est conseillé comme premier théorbe est inspiré d’un modèle vénitien du luthier d’origine allemande Matteo Sellas.
Un jeu court de 75 cm et un jeu long de 135 cm, monté de cordes simples pour plus de dynamique et voilà un instrument idéal, autant pour le continuo que pour le répertoire soliste.

Liuto attiorbato et archiluth

Dans la famille des archiluths, le “liuto attiorbato” tient une place particulière.
instrument essentiellement soliste, il peut néanmoins être utilisé pour l’accompagnement de la voix.

diapason court ( +/- 59 cm ) le rend aussi maniable qu’un luth à 8 choeurs.
Un petit luth avec des basses de théorbe ! monté avec des cordes simples  et filées pour les basses, il est d’une redoutable efficacité…bien que tout ceci ne soit pas très historique …  
L’archiluth, instrument pour spécialiste, a un jeu court de +/- 63 /64 cm, et un jeu long de 140 cm avec un accord en sol. Le répertoire de l’archiluth pourra aisément être joué sur le liuto attiorbato.
Je propose un liuto attiorbato avec la possibilité d’un montage en cordes simples ou doubles sur le même instrument.

Il va de soi que tous les diapasons sont du choix du musicien dans la mesure des possibilités techniques de cordage.

 

Tiorbino

Un théorbe à l’octave, avec très peu de répertoire écrit – quelques duos de Castaldi mais avec des possibilités dynamiques extraordinaires.
Son efficacité, comme instrument “battente” dans un ensemble baroque est une alternative à la guitare.

Share This